Τετάρτη, 29 Νοεμβρίου 2017

La Pensée

La Pensée


  Psychologie de l'enfant

 N° 391, juillet-septembre 2017


  • Des auteurs « anciens » pour enrichir la pensée actuelle, par Stéphane Bonnéry.
  • Actualité de la pensée d’Henri Wallon (1879-1962), par Emile Jalley. La psychologie du développement de Henri Wallon, insuffisamment connue, se distingue du modèle stadial piagétien, notamment en insistant sur le double caractère de continuité et discontinuité du développement, ainsi que sur sa composante affective et sociale. La démarche psychologique de Wallon est étroitement liée à ses réflexions sur l’éducation. Ceci conduit à interroger les démarches pédagogiques auxquelles il a accordé de l’intérêt ainsi que celles qui peuvent aujourd’hui encore montrer l’actualité de sa pensée.
  • Wallon critique de Taylor et l’orientation, par Régis Ouvrier-Bonnaz. Dans cet article, nous discutons la façon dont Wallon tente de définir l’orientation à partir de sa critique du taylorisme. En appui sur plusieurs textes inédits de Wallon, en tissant des liens entre l’homme, ses productions et les périodes historiques dans lesquelles elles s’inscrivent, nous analysons cette tentative afin de préciser notre propre conception de l’orientation au regard des textes actuels concernant ce domaine dans l’Institution scolaire.
  • Vygotski : une conception dialectique du développement, par Jean-Yves Rochex. L’oeuvre de Vygotski donne à voir et à penser
    les rapports d’unité et de discordance entre les différents domaines ou types d’activité du sujet, entre leurs contraintes et normes propres, entre le sujet qui s’y éprouve et luimême, sans lesquels le développement ne saurait advenir : les rapports entre concepts quotidiens et scientifiques, le rôle du jeu dans le développement, les relations entre pensée et affect. La fécondité d’une telle  approche dialectique paraît d’une brûlante actualité aujourd’hui contre les différents réductionnismes en psychologie, mais aussi pour promouvoir et nourrir le dialogue entre la psychologie et les autres sciences sociales.
  • La subjectivation chez Philippe Malrieu, par Chantal Zaouche Gaudron. En hommage à l’oeuvre de Philippe Malrieu, est proposée une analyse du processus de subjectivation chez le jeune enfant et le rôle majeur des premières années dans  l’élaboration des conduites du sujet. Les hypothèses relatives à une socialisation active et à un enfant acteur, sont développées. La façon que Philippe Malrieu a eue de concevoir la psychologie de l’enfant entre en résonance avec les travaux de chercheurs  contemporains. Pourtant, son oeuvre est encore trop peu enseignée dans les universités françaises et méconnue Outre-Atlantique.
  • Théodore Simon et les mystères de l’âme humaine, par Laurent Gutierrez. Cette étude consacrée à Théodore Simon revient sur le parcours de cet aliéniste qui, durant toute sa carrière, a vécu dans l’ombre de son ami et mentor, Alfred Binet. La nature de son engagement en faveur des « arriérés de l’intelligence » permet de mieux cerner la nature de sa contribution dans le champ de la psychiatrie infantile mais aussi dans celui de la formation des cadres infirmiers durant la première moitié du xxe siècle.

Le cours des idées

  • Le secrétaire général de l’ONU, acteur ou figurant ? par Nils Andersson. L’ONU née à San Francisco en 1945, est conçue dans le cours de la Seconde Guerre mondiale lors de conférences où il ne fut guère accordé d’attention au rôle et à la fonction du  secrétaire général. De Trygve Lie à Antonio Gutteres, certains ont donné valeur politique et morale à « la mission la plus impossible au monde », d’autres se sont coulés dans le moule de l’exécutant ; l’élection et le parcours du « plus haut des fonctionnaires » des Nations unies relatent 70 ans de conflits dans le monde et de jeux d’influence entre les puissances.

Vie de la recherche

  • Paul Boccara et les théories sur les crises, par Catherine Mills

Hommage

  • Hommage à Jean-Pierre Kahane
  • Mathématiques. Quelles tendances ? Quels enjeux ? par Jean-Pierre Kahane


http://www.gabrielperi.fr/la-pensée-n°391-psychologie-de-lenfant.html
Δημοσίευση σχολίου